Appelez
+230 4020150
Actualités
  • #Experience
  • #Activities
  • #Tropical

Un matin inoubliable au Long Beach

February 07 2018

Le Long Beach, luxueux hôtel ultramoderne de cinq étoiles, s’étend le long de la magnifique côte est de l’île Maurice et a beaucoup à offrir aux clients qui souhaitent maintenir leur mode de vie actif au cœur de cette oasis tropicale. Là-bas, chaque jour est une aventure au cours de laquelle vous pouvez prendre part aux nombreuses activités nautiques, vous surpasser pendant un excellent cours de fitness en groupe ou vous essayer à une activité que vous n’avez jamais pratiquée auparavant (comme le tir à l’arc). Le Long Beach a sans aucun doute quelque chose à offrir à chacun. En plus, pour couronner toutes ses merveilleuses activités, cet hôtel de luxe est doté de sublimes plages, d’un spa de renommée mondiale, d’un aménagement contemporain et d’offres culinaires sensationnelles ! Exactement ce qu’il faut pour ceux qui apprécient les bonnes choses de la vie.

 

Green Lawn

 

Après s’être récemment créé une nouvelle image et repositionné, le Long Beach a lancé Long Beach Chapter 2 ; une série de programmes, d’offres signatures et d’activités qui renforcent son statut d’hôtel unique. Non seulement vous pouvez vous adonner à la vaste gamme d’activités sportives, mais avec le Long Beach Chapter 2, vous pouvez également suivre des cours d’art, des leçons de DJ, des séances de bien-être extraordinaires et, bien évidemment, savourer leurs offres signatures dans le cadre de leur programme Timeless Memories — au Long Beach, presque rien n’est impossible.

L’un des thèmes de leur programme Timeless Memories est celui du lever et du coucher du soleil, au cours duquel de merveilleuses activités sont proposées afin d’encourager les invités à profiter au maximum de ces deux moments magiques de la journée. En fin de compte, ce programme invite les clients à vivre des expériences qui resteront avec eux pour toujours (créant ainsi des « souvenirs intemporels »). Bien que je ne sois pas vraiment du matin, les encouragements d’Olivier et de Joël du boat-house m’ont convaincue et c’est ainsi que j’ai accepté de me joindre à eux pour l’une de leurs expériences Timeless Memories qui nécessite de se lever tôt le matin : le Sunrise Kayaking.

 

Kayak

 

Lorsque mon réveil s’est fait entendre à 6 du matin, je l’ai immédiatement mis en mode « rappel ». Quand il s’est signalé à nouveau, j’ai franchement flirté avec l’idée de le faire taire encore une fois, mais je me suis vite rendu compte que je ne pouvais pas prendre le risque de me rendormir, en particulier parce que je savais qu’Olivier et Joël allaient m’attendre. Je me suis donc retournée dans mon lit et ai fixé le plafond de mon énorme chambre, encore ébahie de me retrouver à l’île Maurice et de séjourner dans un si bel hôtel. Finalement, je me suis levée et habillée, mis de la crème solaire, et me voilà partie pour ma petite aventure matinale.

Alors que je me baladais parmi le labyrinthe que forment les sublimes chambres (la plupart d’entre elles sont face à la mer) et au cœur des luxuriants jardins tropicaux, une douce brise vint me caresser tout en me faisant parvenir les envoûtantes senteurs marines. J’ai inspiré profondément, savourant pleinement l’incroyable silence si propre aux matins. Je me suis arrêtée un moment pour m’apercevoir que si j’écoutais vraiment, de doux sons s’offraient à moi : le gentil gazouillement des oiseaux, le murmure de la brise entre les feuilles de cocotiers, un instant magique qui me fit réaliser que ce moment était à moi uniquement ; il n’y avait pas âme qui vive aux alentours.

 

ROOM

 

Je finis par accélérer le pas — la propriété du Long Beach est immense, et je ne voulais pas être en retard. Je suis arrivée au boat-house, où, comme je m’y attendais, Olivier et Joël étaient déjà en train de patienter aux côtés de trois kayaks munis de leurs rames, prêts à voguer sur l’eau. Du coin de l’œil, j’aperçus un peu plus loin un kayak de deux places, et, prenant en compte le fait que je n’étais pas au sommet de ma forme, demanda à Joël si ça posait problème si on prenait plutôt un de cela. Sans une hésitation, Joël a rangé le kayak d’une place et a déballé celui prévu pour deux personnes (à mon grand soulagement). J’enfilai mon gilet de sauvetage tout en plongeant mes pieds dans l’eau fraîche et revigorante ; bien plus efficace qu’un café pour donner un coup de pouce à ma journée. Olivier était déjà assis dans son kayak, et je pris ma rame pour faire quelques mouvements d’aviron dans le vide, histoire de prendre un peu le rythme, avant de m’installer dans notre petite embarcation. Puis, ça a été au tour de Joël de sauter derrière moi dans le kayak, et nous voilà partis.  

Protégé par les récifs, le magnifique lagon azur était immobile et seuls les mouvements de nos rames venaient troubler sa surface. Le soleil, comme l’a si bien remarqué Joël, s’amusait à jouer à cache-cache avec nous. L’effet de halo du soleil derrière les nuages était un spectacle surprenant à lui seul, et il eut valu la peine de se réveiller tôt rien que pour ça. La tranquillité surréaliste des petites heures du matin, spécialement lorsqu’on les passe au milieu du lagon tropical du Long Beach, a indéniablement quelque chose de magique — les seuls sons que l’on peut entendre sont le doux battement des rames dans l’eau et les vagues qui s’écrasent gentiment juste derrière le récif.  

 

RESTAURANT

 

Soudain, j’ai commencé à ressentir une fatigue aux bras à cause de la rame, et je fus d’autant plus reconnaissante à Joël de m’aider à naviguer le kayak. Je commençais à me demander où nous allions — nous semblions nous diriger droit vers la barrière de corail où les vagues se brisaient, quand Olivier s’est arrêté, suivi de Joël. Olivier a mentionné que nous ne pouvions pas aller beaucoup plus loin sans endommager certains coraux dans les eaux peu profondes qui s’étendaient devant nous et il ne voulait pas prendre le risque. Je n’ai pu qu’apprécier et partager sa préoccupation pour notre environnement déjà si fragile, que nous nous devons de respecter et de protéger.

J’ai jeté un coup d’œil par-dessus le bord du kayak pour observer les magnifiques coraux et quelques étoiles de mer, mais les poissons semblaient eux aussi avoir du mal à se réveiller, cachés dans leurs coins et recoins sous-marins. Nous nous sommes assis en silence, tous les trois dans deux kayaks et nous nous sommes émerveillés devant le spectacle magique de la nature, alors qu’une brise légère nous caressait le visage et que le soleil s’était faufilé à travers les nuages, l’eau scintillant dans sa belle lumière. Perdue dans mes pensées, j’ai eu l’impression que nous étions là depuis une minute seulement lorsqu’Olivier a mentionné qu’il était temps de rentrer.

 

Beach

 

Le trajet du retour s’est fait comme si nous étions en marche rapide : nous atteignîmes la plage beaucoup trop rapidement à mon goût.

Alors que Joël s’occupait des rames, des bateaux et des gilets de sauvetage, Olivier et moi sommes retournés au boat-house pour siroter un verre d’eau détoxifiante et rafraichissante, pile-poil ce qu’il nous fallait comme réconfort après notre effort sur le lagon. Après les avoir remerciés pour cette expérience exceptionnelle de lever de soleil, j’ai récupéré mes objets de valeur au boat-house et pris le chemin de ma chambre. Comme il s’agissait de ma dernière matinée au Long Beach, j’ai décidé de me faire plaisir et de succomber à l’offre de petit déjeuner en chambre, d’autant plus que j’étais à ce moment-là complètement affamée.

 

Beach

 

Cette option est un service supplémentaire offert par le Long Beach vous permettant de choisir les articles que vous souhaitez parmi le menu de petit déjeuner en chambre qui est placé dans chaque chambre la veille. Je venais à peine de rentrer dans la mienne lorsque déjà, on sonnait à la porte… à ma plus grande surprise et pour mon plus grand plaisir, le petit déjeuner était bien vite arrivé. Du jus d’oranges fraichement pressées, du café, des fruits frais, des œufs et du bacon étaient admirablement présentés sous mes yeux, à la plus grande joie de mon estomac ! Pendant que je savourais mon phénoménal petit déjeuner, j’admirais la mer depuis ma chambre, tout en essayant de me raccrocher aux derniers moments qui me restaient au Long Beach, sachant que dès que mon petit déjeuner serait fini, il me faudrait quitter l’hôtel. J’ai donc fait en sorte de prendre mon temps, pas pressée pour un sou de quitter si vite ce petit bout de paradis unique.

Après le check-out, j’ai remercié les merveilleux réceptionnistes et me suis dirigée vers le taxi qui m’attendait. Dans ma tête, j’avais déjà commencé à planifier mes prochaines vacances au Long Beach. Je savais qu’avec la quantité d’offres spéciales et les activités des lieux, il faudrait que j’y revienne avec toute ma famille et que je réserve un séjour beaucoup plus long que celui-ci !

 

Actualités liées